Un livre-témoignage d’un ex-colonel du KGB « Parcours de bourreau »


Sirgueï Iémilévitch Groustine naquit probablement en 1936 en Ukraine. Il n’a donc pas connu les purges staliniennes et a suivi l’itinéraire normal d’un jeune Soviétique. Après son droit il fut admis en 1954 au parti communiste. Un an plus tard il fut engagé au KGB comme aspirant officier et garde-frontière. Son travail dut être apprécié par ses supérieurs, car il devint très vite lieutenant, puis capitaine. Il changea dès lors d’affection et suivit une  formation de parfait agent secret dans l’un des centres du KGB. Peu après avoir été promu lieutenant colonel il fit la connaissance de son traducteur qui allait devenir son ami et qui allait lors d’une dernière visite en France et ensuite en 1982, lors d’un dernier contact à la frontière soviéto-turque remettre une série d’écrits à diffuser à l’ouest.

Depuis personne ne sait ce qu’il est devenu…

« Parcours de bourreau » (1968-1982) raconte sa fuite à l’ouest avec une jeune dissidente, Oréa, interrogée dans les bureaux du KGB.

arton5652-141e4

Livre-témoignage d’un homme qui découvre une autre réalité que celle qui lui avait été enseignée et à travers lui la décadence progressive de l’empire soviétique.

En annexe : beaucoup de renseignements utiles sur les lois réprimant la liberté.

éditions Bureau M.

Parmi les ouvrages édités de Sergueï Groustine on peut citer également « Apocryphes », éditions TISL, courtes pièces de théâtre sur le quotidien en URSS dans les années 60-70 et un roman noir humoristique « Un tueur à la recherche de sa personnalité, aux éditions Noir délire.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+ 76 = 81