Un manga très noir : Coq de combat


Coq de combat : de Tanaka Akio (dessin) et de Hashimoto Izo (scénario).

Ryo Narushima, jeune homme bien sous tout rapport, issu d’une famille heureuse et bon élève en classe voit sa vie basculer le jour où il commet un acte incompréhensible pour tous, l’assassinat de ses parents à coups de couteaux. Enfermé dans une prison pour délinquant mineur, il connaît les pires humiliations et sévices jusqu’au jour ou Kenji Kurokawa, prisonnier incarcéré pour la tentative de meurtre sur le premier ministre et grand maître de Karaté Banryu-kaï, lui apprend son art martial. Dès lors, Ryo n’aura de cesse de progresser encore et encore pour pouvoir survivre dans la prison et en dehors. Un des mangas les plus sombres du moment, Coq de combat est véritablement à lire, Ryo n’a ni loi ni maître et son esprit horrible et pervers n’épargnera personne. A déconseiller aux âmes sensibles, ce manga encore assez peu connu fait d’ores et déjà partie des classiques de ces dernières années. 19 tomes parus en France, au moins 24 au Japon, l’obscurité malsaine de ce manga en fait un hit plébiscité dans son pays d’origine. A donner à lire a tout bon amateurs de mangas qui se respecte.

Pas de nouvelles parutions depuis près d’un an en France à cause d’un changement d’éditeurs au Japon : on attend la suite avec impatience. (Jusqu’à maintenant aux Editions Delcourt)


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

85 + = 90

0 commentaires sur “Un manga très noir : Coq de combat