Un roi couronné à Montreuil


le roi des oiseaux4

Gwendal Le Bec a remporté au dernier Salon du livre et de la presse jeunesse de Montreuil la pépite du meilleur album pour « Le roi des oiseaux », belle récompense pour le jeune auteur-illustrateur qui propose ici une version toute personnelle de la légende du roitelet.

Une grande course est organisée pour désigner le roi des oiseaux : le titre reviendra à celui qui volera le plus près du soleil.Venant du monde entier, petits et grands de toutes espèces se rassemblent pour l’occasion. L’évènement suscite de vives discussions et c’est au milieu d’une formidable cacophonie que les uns et les autres se préparent.

Le départ est enfin donné et c’est l’envolée générale. Certains abandonnent très rapidement, d’autres résistent davantage mais renoncent par vagues successives. L’aigle doré finit par se retrouver seul en tête… ou presque! Un hasard malicieux pourrait bien lui jouer un mauvais tour…

Le récit très vivant évoque de nombreuses espèces d’oiseaux dont l’énumération a quelque chose de poétique. Les oiseaux superbement dessinés à l’encre noire rehaussée d’orangé envahissent les doubles-pages de l’album et le livre refermé me reste cette image où, innombrables sur fond de ciel blanc, ils déploient leurs ailes dans un même mouvement s’élançant, conquérants, à l’assaut du soleil flamboyant.

Une réussite qui valait bien une pépite !

Le roi des oiseaux / Gwendal Le Bec
Albin Michel Jeunesse, 2011

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

77 + = 80