Vive la classification de DEWEY


Je reviens d’un séjour au Brésil où j’ai eu l’occasion de visiter la bibliothèque de l’Ecole de Beaux arts de Belo Horizonte, réservée aux étudiants et professeurs.

Malgré le barrage de la langue, j’ai pu m’y orienter grâce à la classification de Dewey, langage international. Bien entendu, la majorité des ouvrages était classée en 700.

Et maintenant faisons un peu de tourisme.

Belo Horizonte est une ville moderne de 5 millions d’habitants où les immeubles de 20 étages poussent comme des champignons. C’est la capitale d’un état, les Minas Gerais, dont le sol et le sous-sol sont riches en minéraux de toutes sortes. Les portugais, au 18ème siècle, y ont exploité l’or et construit de belles églises richement décorées.

Aujourd’hui, le fer est la principale richesse de cet état, mais aussi les pierres fines: améthyste, citrine, quartz rose, tourmaline…., qui vous font rèver devant les vitrines des bijoutiers.

Un beau pays à découvrir.

Anne-Claire

Bibliothèque de Pigny

n-s-de-rosario-dos-homens-pretos-150x150


A propos de anne-claire

Anne-Claire, bibliothècaire à Pigny depuis 22 ans. J'ai participé à la création de la première bibliothèque municipale du canton de Saint Martin,avec plusieurs collègues, dont l'une fait toujours partie de l'équipe.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

− 3 = 2

0 commentaires sur “Vive la classification de DEWEY

  • Olaf

    Je suis content de voir que cette bonne vieille classification Dewey est encore d’actualité (ironie)! Je suis heureux que vous ayez pu vous retrouver dans les rayons d’une bibliothèque au Brésil. J’aimerai quant à moi me retrouver dans les rayons (français) des Fnac et Cultura, car, oui y’en a ras-le-bol de trouver francis huster en sociologie, loana en psychologie et j’en passe… C’est pourquoi j’ai créé un groupe facebook (on fait avec ce qu’on a ) : groupe pour l’adoption de la classification Dewey dans les Fnac et autres ainsi qu’une pétition en ligne.

    La réponse aux mascarades ne peut se faire que par une mascarade… la voici!