Voyage en utopie : découvrir le Familistère de Guise 3


Guise (Aisne) – 5 000 habitants – aux confins de la Thiérache – Saviez-vous que Camille Desmoulins, journaliste proche de Robespierre, y est né en 1760 ? Mais ce n’est pas de Révolution Française dont je veux vous parler mais plutôt de révolution industrielle et d’utopie réalisée.

fam1

Guise, donc, et sa manufacture de poêles, les Godin… Ou comment le rêve d’un homme en une société plus juste prend réalité… Autodidacte et entrepreneur, nourri des lectures de Fourier, Godin choisit d’expérimenter un nouveau mode d’organisation sociale en imaginant et créant le Familistère en plein XIXème siècle, mettant en oeuvre les idées qu’il a développées dans Solutions Sociales.

fam3

Travail, solidarité, équité,  liberté et devoir sont au cœur même de cette invention. Tous les aspects de la vie quotidienne (laborieuse, sociale, culturelle, éducative,…) sont pris en compte dans la création de cette société « idéale » : locaux d’habitation clairs et salubres (le Palais social, certes à l’allure quelque peu carcéral), nourricerie-pouponnat (où les petits sont accueillis dès l’âge de 15 jours), bibliothèque publique, théâtre et kiosque à musique ainsi qu’un lavoir-pisicine (avec fonds amovible qui permet l’apprentissage de la natation à ceux qui ne savent pas nager), jardins familiaux : tout est  pensé et mis en place dans un objectif d’épanouissement individuel et collectif de la personne et une ambition architecturale forte. Godin lui-même s’y installe avec sa compagne et va jusqu’à déshériter son fils pour créer, en 1880, l’Association coopérative du Capital et du Travail dans laquelle chaque habitant a sa place et son mot à dire, et qui perdurera jusqu’en 1968.

fam5

fam6

fam4

Depuis 2000, un projet de valorisation de ce patrimoine social et architectural est en oeuvre, soutenu par des collectivités publiques et privées.

Un lieu vraiment étonnant et passionnant à découvrir. Une bibliothèque et une librairie enthousiasmante. N’hésitez pas à faire le déplacement !

fam2


A propos de Christine Perrichon

Les autres... Mes copains d'école... Eux, ils jouaient aux pompiers, à l'école, au docteur... Moi ? A la bibliothécaire : j'avais même fait des fiches dans mes livres pour pouvoir les prêter... Ajoutez à ça d'avoir été pendant longtemps l'une des plus jeunes lectrices de la bibliothèque d'O. Et, chaque mercredi : " Quel est ton numéro de carte ? - 2552 - Mais non, tu te trompes, tu es trop petite pour avoir ce numéro là (les enfants de mon âge avaient un numéro supérieur à 4000)" Et puis, on ne pouvait emprunter des romans que si on empruntait des documentaires... C'est comme ça que j'ai lu toutes les biographies des peintres, musiciens, sculpteurs et même aviateurs ou chercheurs... Au moins, ça me racontait la vie ! Et je me disais : " Si j'étais bibliothécaire... je laisserais les enfants choisir ce qu'ils veulent lire..." Alors, quelques années plus tard, face au grand saut dans la vie professionnelle, comme une évidence : je serai BIBLIOTHECAIRE !!! Et depuis plus de 20 ans, de bibliothèques municipales en bibliothèques départementales, mon enthousiasme est intact : - Quand les cartons de livres commandés arrivent, c'est chaque fois un peu noël... - Quand je peux échanger sur les livres ou les CD que je viens de découvrir, c'est chaque fois un moment de bonheur... - Quand les outils numériques viennent bouleverser nos pratiques, c'est la plongée excitante vers l'inconnu... Une nouvelle aventure s'ouvre maintenant ! Chermedia, notre plateforme d'échanges et de partages

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+ 10 = 18

3 commentaires sur “Voyage en utopie : découvrir le Familistère de Guise

  • J-F Chabassiere

    Pour ceux et celles qui ne pourraient se déplacer aussi loin au Nord (par crainte de froidure et d’engelures) vous pouvez toujours découvrir ce lieu via une bande dessinée : « De briques et de sang » (scénario de Régis Hautière et dessins de David François, éditions KSTR). En 1914 un meurtre est commis dans l’enceinte du Familistère… bientôt d’autres suivront. Victor Leblanc, journaliste à L’Humanité, aidé par Ada, une habitante de ce lieu étrange, mène l’enquête. Intrigue policière bien tordue, contexte historique qui ne l’est pas moins (revendications sociales, assassinat de Jaurès… début de la guerre) et découverte du Familistère de Guise forment les trois trames fortement imbriquées de cette passionnante et instructive BD.