Y’avait qu’un Cheveu sur la scène du Printemps de Bourges 2010 3


Dans le cadre de la journée « A la découverte du Printemps de Bourges », organisée par la DLP  , nous avons rencontré le groupe Cheveu.

candide 004

Cheveu a vu le jour il ya sept ans à l’occasion de la Fête de la musique. Au départ, il s’agit d’un trio d’amis qui décident de jouer ensemble pour le plaisir et pour prendre le contre-pied de ce qui se faisait à ce moment-là.

L’anecdote du départ restant l’achat d’un clavier sur une brocante qui est la base de leur musique.

Le groupe est de retour d’une tournée en Israël à l’initiative d’un chef d’orchestre , tournée riche d’échanges et de partage avec des spectateurs avides de découvertes.

Pourquoi le nom de Cheveu ?

C: Toujours la dérision, nous avons choisi un nom un peu rigolo ,modeste voire antistar (pour l’anecdote, prononcé par les américains cela ressemble à quelque chose comme « chevo », qui est devenu « Cheveau » pour le titre d’un vynil sorti en septembre 2009 ).

Quelles sont vos influences musicales ?

C: Elles sont très diverses : blues, punk-blues, old school, hip-hop , weird punk .

Mais au final, nous sommes très proches du Lo-fi et du travail de son créateur Daniel Johnston lui-même présent sur le festival.

Comment vous êtes vous fait connaître ?

Après trois ans de concerts dans des lieux de toutes sortes, un label américain nous a proposé une première tournée aux Etats-Unis suivie de trois autres . Nous avons arpenté différents états jouant dans des salles de concerts, des bars.

Lors de ces tournées avez-vous fait des rencontres musicales marquantes ?

C: oui entre autres Tyvek.

Avez-vous déjà enregistré des cds  ?

C: Jusqu’à présent nous avons réalisé des vinyls, un premier cd sorti en mai 2008, et en septembre/octobre 2010  sortira notre second.

En quelle langue chantez-vous ?

C: En anglais, surtout pour la musicalité, et cela  nous semble  plus approprié à notre style musical .Le français comparativement est sans relief . 80 % de nos chansons sont en anglais.printempsbourges2010 007

Comment se déroule un concert?

C: A chaque fois, il y a une part d’improvisation mais sur des scènes comme celles d’un festival, il faut que nous nous adaptions au contexte technique . Historiquement, nous avons plus souvent joué dans des SMAC (Scène de musiques actuelles), des bars ou des squats.

Comment travaillez-vous pour l’écriture et la composition ?

C: C’est assez long car nous validons collectivement, et nous travaillons le morceau jusqu’à ce qu’il fasse l’unanimité. Les paroles sont le plus souvent écrites par David.

Comment avez-vous fait pour être sélectionné ?

C:C’est notre manager qui a envoyé une maquette, nous avons passé des sélections et nous avons été retenus. Par ailleurs, nous avions participé à la sélection Avant Seine de Rock en Seine (2009).

Qu’est-ce que représente le Printemps de Bourges ?

C: C’est une véritable machine à mûrir pour les groupes car il y a de nombreuses contraintes auxquelles nous sommes peu habitués.Pour nous, c’est une étape supplémentaire dans notre parcours.

C’est aussi  l’occasion de nous faire connaître par les professionnels.

Si vous aviez l’occasion, moderniseriez-vous vos instruments ?

C: A priori non, car ce sont ces instruments qui nous permettent de composer  et nous voulons explorer toutes les possibilités qu’ils offrent.

Avez-vous un producteur ?

C: Depuis peu, nous sommes accompagnés par le label Born Bad Records.

Mais qui est Cheveu ?

Etienne guitariste : mes influences rock, blues. Je joue dans d’autres groupes comme Shake Shake Bolino (blues), et Bosom Divine.

Olivier boîte à rythmes : Je joue également dans le groupe Accident du travail en utilisant les ondes Martenot. Nous avons produit un 45 t. Je compose des bandes originales pour des spectacles.

David chanteur : je fais partie du groupe Noyade, dont le registre est plutôt de l’ordre de la musique expérimentale. Je dirige une chorale, et anime une formation/atelier avec de jeunes handicapés mentaux. J’ai en projet  la mise en place d’un travail autour du chant avec des prisonniers et peut-être faire se rencontrer des chorales d’horizons différents.

Nous remercions Tina Poulizac d’avoir permis cette rencontre ainsi que David, Etienne et Olivier de s’être prêtés au jeu de l’interview.

printempsbourges2010 004


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

− 1 = 1

3 commentaires sur “Y’avait qu’un Cheveu sur la scène du Printemps de Bourges 2010