Olivier Clavaud et la rumeur du monde


oc01

 

Olivier Clavaud a choisi de présenter une série de grands et petits formats, environ une quinzaine, pour cette nouvelle exposition à la Galerie Pictura. Si de loin l’abstraction domine, on découvre en se rapprochant des toiles un univers bien plus complexe qu’il n’y paraît. Le peintre en est là dans son parcours artistique. Après avoir emprunté les chemins du figuratif, de l’abstrait et la recherche de compositions issues des grandes cultures du monde, le peintre parle d’une sorte de « compromis entre tout cela ». Comme s’il se trouvait en fait à un carrefour. Comme s’il avait retenu la quintessence de Braque ou Schwitters pour les collages et les mots apparents, avec le travail de la couleur chez Rothko ou De Staël. L’importance de la couleur est d’ailleurs primordiale dans les œuvres d’Olivier Clavaud, les variations des aplats de rouge notamment en sont la preuve. La volupté de certains blancs ne laissent pas indifférent non plus. L’artiste travaille généralement ses toiles au sol. Comme si cette impression de paysage, dont nombreux ont pu reconnaître l’écho, était peut-être en fait une réinvention du paysage vu du ciel. On pourrait parfois même rêver à y suivre le cours d’une rivière de mots…

 

oc02 v2

 
 
Car Olivier Clavaud travaille d’abord la matière papier, celle issue de journaux en provenance du monde entier, qu’il manipule et recompose avant d’y appliquer son travail à la peinture à l’huile. Signes, symboles, formes géométriques, tout cela se mélange pour une nouvelle représentation du monde. Une œuvre où l’importance de l’écrit se fait lumière, où le dialogue des cultures, entre collages en langue arabe et hébreu par exemple, se fait jour, comme si la rumeur de l’humanité toute entière nous arrivait. D’abord imperceptible, parfois incompréhensible, mais bien vivante, où l’on se plairait à y faire une véritable chasse aux trésors pour y trouver la source des journaux. L’artiste choisit généralement la ligne courbe, plus en douceur, et cela correspond bien à cet homme plein d’humanisme. Toujours prêt à faire émerger de notre quotidien la beauté, « un moyen de rendre beau les matières pauvres, de métisser les typographies et les langages ».

 

oc03 v2

 

(Olivier Clavaud porte une dernière touche à l’installation de son exposition, le vendredi 05 avril 2013)

 

Le site : http://www.olivier-clavaud.com/peinture.php

Exposition peinture de Olivier Clavaud  jusqu’au 1er juin 2013, Galerie Pictura, 15 rue Littré à Bourges, ouvert les mercredi, vendredi et samedi de 15h à 19h, et sur rendez-vous. Renseignements : 02.48.48.18.33 ou 06.03.97.55.37

Photos :  Stéphane Branger

 

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

6 + 4 =