3 contes cruels 1


E1354203 contes ou fables pour faire réfléchir.

Dans le premier conte,  vous  découvrirez la vie paisible et monotone des poireaux, jusqu’au jour, où une vache, se faisant passer pour un renne du père Noël,  va troubler la vie tranquille des poireaux. Ils  vont écouter ses belles paroles  et…   « tout flatteur vit au dépens de celui qui l’écoute »… finir dans la gueule de la gentille vache.

Dans le deuxième conte, vous découvrirez la vie des carottes.  La mésaventure des poireaux les ayant bien fait rire, les carottes, se croyant des légumes beaucoup plus futés, décident de se révolter.  Elles veulent s’évader de leur carré potager en creusant un tunnel. Mais  comme les poireaux, elles finiront par être croquées. «  La raison du plus fort est toujours la meilleure… »

Enfin dans le dernier, deux  légumes des précédents contes ,  Roméo et Julotte,  mais différents de leur congénère,  tombent amoureux,  mais comme dans le roman de Shakespeare,  les deux familles se détestent, et cela va se terminer par un horrible drame.

Carottes et poireaux auront le même destin dans les trois contes…
Accessoirement, les enfants apprendront de nouvelles  injures  (comme « pomme de terre », « MDR », « pue la bière »).

Un album succulent, autant par l’illustration que  par le texte,  qui vous régalera et vous donnera envie de manger des carottes et des poireaux, sans modération.

3 contes cruels/Ill.  Perceval Barnier ; Matthieu Sylvander ; L’Ecole des Loisirs, 2013


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+ 56 = 63

Commentaire sur “3 contes cruels