Bout-rimé 1ère proposition


Tout au bord de l’étang calme comme un miroir

Où flotte mon bouchon, j’ai le très faible espoir

-Pas d’ham’çon!- d’un goujon. J’ai quitté mes chaussures

Je rêve d’aventure le nez dans la verdure.

Par ce joli printemps déposer le collier

Partir en libellule revenir en voilier,

Se sentir frissonner sous l’alizé câlin,

Oublier rendez-vous, téléphone et Bottin,

Ah! Oter ses lunettes, croquer une noisette!

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

17 − = 7