Frédéric Naud de retour à Bourges


Botte rougeAprès le premier volet de la trilogie théopolitaine (Ma mère l’ogre), Frédéric Naud revient le 17 février 2011 à 19h à la médiathèque,  pour le deuxième volet : Le Grand Merdier.

« Lorsqu’on balance une vieille voiture, tous feux allumés, dans le Grand Merdier, ce trou béant derrière le mur du cimetière de Villedieu-la-Blouère, il faut compter jusqu’à 666 pour que disparaissent les lumières. Quant au fracas de la chute on peut toujours attendre ! Le Grand Merdier avale tout sans bruit. C’est comme les ouvriers ; ils ravalent leur désespoir, sans bruit ou presque, quand ferme la dernière usine à chaussure du village. Il faudra la rage d’un vieil homme et la naïveté d’un enfant pour oser la descente dans le Grand Merdier.

Au rythme ardent du tango, l’histoire d’un don total et d’un fabuleux plongeon.

Le Grand Merdier est un spectacle joyeux sur la fin des choses. »

Il n’est pas nécessaire d’avoir vu le premier volet pour assister au spectacle, destiné aux adultes.

Frédéric Naud raconte, pour les enfants à partir de 6 ans, le mercredi 16 février 2011 à 16h30 à la bibliothèque du Val d’Auron, et le jeudi 17 février 2011 à 17h15 à la médiathèque, Tête de linotte.

« C’est un garçon qui oublie tout, tout le temps. Son cartable, ses devoirs, ses tables de multiplications, son goûter… Il les perd n’importe où, n’importe quand. Parce qu’il se raconte des histoires sur le vent, la route qui file, les oiseaux, les linottes…

« Qu’est-ce que tu feras quand tu seras grand ? » s’inquiètent ses parents. « Je dirais mes histoires tout le temps. N’importe où, n’importe quand… ». »

logo Cie Carré 2

raconte le mercredi 16 février 2011 à 14h30, à la Bibliothèque des Gibjoncs, pour les enfants à partir de 6 ans, La Belle et la bête et autres contes.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

− 2 = 2