Heartbreak library: le service public avant tout! 5


Il y a quelques jours, j’ai vu par hasard le long-métrage Heartbreak library, du réalisateur Kim Jeong-Kwon, sorti en 2008.

Ce film coréen m’a intrigué avant tout par son titre. Ceci dit, le titre original est ? ??? ? 198? (Geu-namja-ui chaek 198-jjok), c’est-à-dire « La page 198 du livre ». Le mot bibliothèque n’est donc pas dans le titre coréen. Quoi qu’il en soit, il n’est pas courant de trouver des films qui ont comme lieu de l’action une bibliothèque, à moins qu’il s’agisse d’intrigues autour d’un manuscrit précieux ou de documents d’archives qui permettraient de déceler le plus grand des mystères. Bref, éclairez-moi si je me trompe, mais il me semble que la bibliothèque municipale ordinaire reste un lieu original pour un film.

Non seulement la bibliothèque est au coeur de l’histoire, mais l’un des personnages principaux est une jeune bibliothécaire! Eun-soo (l’actrice Yoo Jin) cherche à tout prix le responsable des vandalismes perpétrés à la bibliothèque. En effet, quelqu’un s’amuse à arracher les pages des livres, toujours la page 198. L’auteur du crime est Jun-oh (l’acteur Lee Dong Wook), un beau jeune homme qui agit de la sorte dans le seul but de trouver le dernier message laissé par son ancienne petite-amie, mystérieusement disparue : « Regarde à la page 198 », lui avait-elle écrit.

Le mot paraît clair… La page 198. Mais de quel livre s’agit-il?

Grâce aux pouvoirs que seuls les bibliothécaires ont, hi, hi, hi! =) (coordonnées, titres des documents empruntés, ouvertures nocturnes, etc.), Eun-soo aidera Jun-oh à trouver la réponse, bien que douloureuse, restée enfouie dans la mémoire du jeune homme.

Son professionnalisme la mènera-t-elle vers une histoire d’amour?

Petit détail, je ne vois aucune information sur ce film en France à l’heure actuelle. Il faudra attendre un peu.


A propos de Nayeli Desbrosses

Contractuelle en section discothèque à la Direction de la Lecture Publique à un moment donné. Toujours contractuelle, mais dans d'autres bibliothèques.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

− 2 = 6

5 commentaires sur “Heartbreak library: le service public avant tout!

  • Kathie

    Il y a bien eut en 1993 la médiathèque prétexte désignée nominativement dans le titre du film de Eric Rohmer « L’arbre, le Maire et la Médiathèque », mais en fin de compte, de médiathèque point ! donc bien décevant pour les bibliothécaires !
    Tu me donnes envie, Nayeli, d’aller vérifier la présence des bibliothèques au cinéma dans le livre de Anne-Marie Chaintreau « Drôles de bibliothèques: le thème de la bibliothèque dans la littérature et le cinéma », apparemment 33 films cités …
    Je ne résiste pas et je saisis l’occasion de renvoyer sur la page biblioclips du blog « Couv. ill. en coul. »pour ceux qui ne la connaîtraient pas encore …collection de vidéos hilarantes consacrées aux bibliothèques, et souvent tournées par des bibliothécaires qui ont un sacré sens de l’humour et de l’auto-dérision …tu me pardonneras cette petite extrapolation facile?

  • mrsok

    En cherchant bien, on trouve deux DVD de ce film (sous-titres anglais) :

    Un de source Corée, et une source Malaisie

    Et en cherchant bien également, on trouve des sous-titres français…

    Au final, un film assez intéressant.

  • PAMP

    ça a l’air super ce film. Par contre, il a l’ai super dur à trouver, vous avez une piste ?
    Sinon, je voulais vous dire que si le sujet des bibliothèques dans les films vous intéresse, je tiens un blogue depuis peu sur ce thème, dont je vous donne l’adresse: http://notoriousbib.wordpress.com/ . Si vous avez des idées pour que je l’améliore, n’hésitez pas. Merci à vous pour ce billet !