« Jusqu’ici tout allait bien… » Les contes ordinaires d’Ersin Karabulut sont tout sauf ordinaires !


La référence à l’univers fantastique d’Edgar Alan Poe est de nouveau à l’œuvre, et quelle œuvre !
Après Les contes ordinaires d’une société résignée sortis chez Fluide Glacial en 2017, paraît en septembre 2020 cette pépite de la bande dessinée turque dont Ersin Karabulut se trouve être le principal représentant.

Et pour cause, ces neuf contes d’anticipation nous plongent dans des univers aussi improbables qu’inquiétants, inquiétants car ils se manifestent le plus souvent dans notre monde contemporain, avec ces problématiques actuelles, les nouvelles technologies, les virus, ainsi que dans le huit-clos de la vie privée, parmi des gens ordinaires, des « gens comme nous », vus dans leur quotidien et leurs travers.
Poussées aux confins de l’absurde, les situations prennent un tournant dramatique, un basculement dans l’extraordinaire qui nous laisse entrevoir le pire dès lors que nos libertés sont sournoisement contrôlées, privatisées, masquées, endormies dans le conformisme aveugle de la pensée unique, ou dans un système de plus en plus répressif.

Les ambiances graphiques colorées, soignées, détaillées, souvent teintées d’humour noir, jouent elles aussi avec ce mélange d’ordinaire et d’imaginaire. Tantôt familières, tantôt effrayantes, les scènes, les personnages, sont autant d’allégories d’un monde qui a renoncé à sa liberté, aux prises avec des relations de pouvoir et aux conséquences difficilement réversibles.

Chaque histoire courte ouvre sur une conclusion qui nous interroge sur la liberté individuelle et collective, sur celle qui se trouve encore aujourd’hui menacée dans certains pays, notamment dans celui de l’auteur.
On ferme l’album avec des frissons mais surtout avec ce sentiment de tenir-là un chef d’œuvre, par le regard artistique génial de son créateur, un regard visionnaire qui nous dit le prix de cette liberté et la vigilance constante pour ne pas la perdre.
A lire et relire.

Jusqu’ici tout allait bien…, Ersin Karabulut, éditions Fluide Glacial, 2020

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

× 8 = 32